La générativité du vulnérable? Le déséquilibre qui ne permet pas de se satisfaire d'un confort et qui rend nécessaire la recherche d'un mouvement vers un équilibre, même transitoire.

La ressource et la richesse de la résilience qui transforme un pas, un pas assez, un pas adapté, en un plus : un dépassement, un retournement qui génère de l'ouvert et de l'inventivité.


En cela les "fragiles" ont de fait une grande force, et beaucoup à transmettre. Face à cela les "non–fragiles" paraissent de fait précaires, indignes, voire infirmes.

Cette mise en miroir nourrit un questionnement salutaire qui rend le confort déséquilibre et le déséquilibre confort, nous (re)met en mouvement ensemble, et remet en partage force et fragilité, capacités et incapacités, vitalités et morbidités. Car comment nous accueillir dans nos différences si nous ne le faisons pas dans nos extrémités?


Dans cette approche la culture est un terreau commun, avec ses différents degrés d'élaboration du symbolique et du signifiant, tous nécessaires et complémentaires.

Nous présentons ci–après le cheminement global généré à partir de l'approche de ces publics dits "fragiles".


RRES FR EN